LEÇON 6: REGARDER VERS L’AVENIR 

Poursuivre la guérison Pour vous rétablir du traumatisme provoqué par le désastre, il faudra du temps et vous passerez par des étapes. Quand vous êtes en plein dans des moments [...]

Poursuivre la guérison

Pour vous rétablir du traumatisme provoqué par le désastre, il faudra du temps et vous passerez par des étapes. Quand vous êtes en plein dans des moments difficiles, il peut vous sembler que les choses n’iront jamais mieux – que le deuil et les problèmes vont durer toujours. Souvenez-vous que dans ce monde, il y a toujours des changements et que le changement peut conduire à quelque chose de meilleur.
Continuez à relire la liste dans la section « Pour commencer » au début de ce livret (page 6). Peut-être allez-vous découvrir d’autres choses qui vous aideront et que vous pourrez ajouter à cette liste.

Trouvez des moyens de rester en contact avec d’autres.

Quand la situation se sera stabilisée, vous pourrez réfléchir plus en profondeur sur votre expérience. Pensez à rejoindre un groupe d’accompagnement pour guérir les traumatismes. S’il n’y a pas de groupe dans votre région, invitez d’autres personnes qui ont subi la même catastrophe à former un petit groupe. Vous pouvez vous rencontrer une seule fois ou mettre au point un programme de rencontres régulières. Vous pouvez vous aider les uns les autres à poursuivre votre guérison quand vous partagez votre expérience et quand vous vous posez les uns aux autres les questions d’écoute de la Section 4 (page 50). Si vous organisez un groupe, veillez à ne pas épuiser les gens avec des réunions interminables ou en demandant aux participants de partager trop de détails qui bouleversent les autres. La guérison vient peu à peu, au fil du temps.
Quoi qu’il vous arrive, Dieu sera avec vous à travers l’épreuve.

Dieu est pour nous un abri sûr,
un secours toujours prêt dans la détresse.
C’est pourquoi nous n’avons rien à craindre,
même si la terre se met à trembler,
si les montagnes s’écroulent au fond des mers,
si les flots grondent, bouillonnent,
se soulèvent et secouent les montagnes.

Psaume 46.2-4 (NFC)

Pendant les moments difficiles, regardez comment Dieu accorde un abri sûr. Prenez le temps de vous rappeler les petites et les grandes choses par lesquelles Dieu vous a aidé dans le passé.

Et souvenez-vous qu’un jour Dieu effacera toutes les larmes et ôtera toutes les souffrances.

Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux. La mort n’existera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cris, ni souffrance. Oui, le monde ancien a disparu.

Apocalypse 21.4

Un jour Dieu effacera toutes les larmes et ôtera toutes les souffrances.

En attendant ce jour, Dieu vous invite à lui exprimer ce que vous ressentez. Il est sans cesse à l’écoute.
Au fil du temps, votre prière peut changer, passer de prière de lamentation à prière de louange. Et vous pouvez aussi bien louer Dieu à cet instant et vous lamentez devant lui l’instant suivant. C’est normal.

Ce chant de louange tiré de la Bible peut vous inspirer pour écrire le vôtre.

J’aime le SEIGNEUR,
car il m’écoute quand je crie vers lui.
Il a tendu vers moi son oreille,
et toute ma vie, je ferai appel à lui.
La mort me tenait déjà attaché,
le monde des morts m’avait pris dans ses chaînes,
j’avais très peur et j’étais très malheureux.
J’ai appelé le SEIGNEUR par son nom :
« Ah ! SEIGNEUR, sauve-moi ! »
Le SEIGNEUR a pitié, il est juste,
notre Dieu aime avec tendresse.
Le SEIGNEUR protège les gens simples,
j’étais faible, il m’a sauvé.
Allons, je dois retrouver mon calme,
car le SEIGNEUR m’a fait du bien.
Tu m’as sauvé de la mort, tu as essuyé mes larmes,
tu m’as empêché de tomber.
C’est pourquoi je marcherai sous le regard du SEIGNEUR,
sur la terre des vivants.

 

J’ai gardé confiance,
même quand je disais : « Je suis vraiment très malheureux ! »
Je ne savais plus où j’en étais,
je disais : « Tous les humains sont des menteurs ! »
Comment rendre au SEIGNEUR
tout le bien qu’il m’a fait ?
Je t’offrirai un sacrifice pour te remercier
et j’appellerai le SEIGNEUR par son nom.

Psaume 116.1-12,17

Pour réfléchir

  • Qu’est-ce qui vous a le plus aidé depuis la catastrophe ?
  • Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour votre vie depuis la catastrophe ?
  • Y a-t-il une chose que vous pouvez faire pour continuer à vous rétablir après la catastrophe ?

 

Laisser un commentaire